Allée des dames

À Champs-sur-Marne, seules huit rues portent un nom de femme ; quatre d’entre elles ont une œuvre écrite. L’allée privée Marguerite Duras est fermée par un haut portail noir. En revanche, il est possible de se promener dans les rues Simone de Beauvoir, George Sand et Louise Michel. À première vue, ces sont des voies plutôt ternes, situées dans des lotissements sans intérêt. Nous avons pourtant fait le pari qu’il était possible de trouver des résonances entre ces lieux et les œuvres des autrices. Des captures d’écran issues d’une exploration virtuelle renvoient à des extraits : image et écrits se complètent, se répondent, s’opposent ; le plus souvent, ce sont les décalages qui permettent de méditer sur notre rapport au cadastre et à la littérature.

Cette création de Marguerite Andrieu, Marion Chevillard, Maeva De Sousa, Safietou Dia, Amélie Fezzaï, Eloïse Le Masson, Léa Lukowski et Suzanne Duval, encadrée par Charles Coustille, Allée des Dames, est issue du séminaire FTD pour le master 2 LSCN de l’Université Gustave Eiffel et pour le projet de recherche Cité des Dames, créatrices dans la cité, le 7 avril 2021.

Lire le recueil sur Calaméo, le télécharger en PDF


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.