Zoë Skoulding, Jean Portante, atelier Michael Woolworth, Paris

Zoë Skoulding, Jean Portante, atelier Michael Woolworth, Paris : https://www.youtube.com/watch?v=tmrfVT0meVg

Zoé Skoulding et son traducteur Jean Portante lisent des extraits du recueil, For the Bièvre,  Pour la Bièvre, à l’atelier Michael Woolworth le 13 septembre 2019. La lecture a été organisée par Olivier Brossard et l’association Double Change dans le cadre du colloque : « Représenter la ville, les mots, les gestes et l’esprit », organisé par le LISAA avec le soutien de l’IUF et du projet Cité des Dames.Zoé Skoulding suit la Bièvre à travers la ville et à travers les textes pour créer son chemin. Elle partageait la séance de lecture avec Jacques Roubaud, célébrissime poète de la ville. Deux manières poétiques d’habiter la ville et de faire entendre sa puissance créatrice. Celle de Zoé Skoulding invite à penser le chemin des mots comme une résurgence. La trace souterraine du passé urbain et littéraire s’écoule dans la parole de la poétesse soumise au flux de sa diction.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.